Articles publiés

Riom Renaissance

Bénédicte Renaud

(Bibliographie de l'auteur)

© Riommagazine

Le couple commanditaire de l’hôtel est connu, il s’agit d’Amable de Cériers et de Jeanne Robertet dont les armoiries sont sculptées sur plusieurs clefs de voûte.
Les Cériers ont fourni dix-sept consuls à la ville entre 1270 et 1539. Amable de Cériers est Elu du Bas-Pays d’Auvergne de 1521 à 1540. Quant à Jeanne, elle est fille de Jean Robertet, bourgeois de Montbrison et bailli d’Usson, et surtout sœur de Florimond Robertet. Ce dernier est seigneur d’Alluye, notaire et secrétaire de Charles VIII, Louis XII et François Ier ; il est constructeur de l’hôtel d’Alluye à Blois et du château de Bury, c’est-à-dire qu’il est l’un des principaux promoteurs de la Renaissance en Val-de-Loire.

Vestiges d’un édifice du XIIIe siècle à Riom

Bénédicte Renaud et Gilles Séraphin

© Bulletin monumental

Au cours d’une opération associant chargé de mission du Secteur Sauvegardé et conservateur de l’Inventaire ont été repérés dans une demeure riomoise, dont la façade date XVIIIe siècle, les traces importantes d’un édifice du XIIIe siècle. Il s’agit d’une charpente enrichie des vestiges d’un décor peint et de la fenêtre du pignon subsistant.

 

L’inventaire de l’architecture civile médiévale de la ville de Riom : bilan provisoire.

Bénédicte RENAUD

© Congrès archéologique de France

L’état de la question que nous proposons est dressé dans le cadre plus général de l’inventaire architectural systématique de la ville de Riom , sans qu’au départ la question sur l’architecture médiévale n’ait été prépondérante. Or le substrat des XIIIe et XIVe siècles, quoique difficilement identifiable, est très présent. Il semblait que les « fragments archéologiques épars dans toute la ville, sans lien entre eux, de peu d’intérêt intrinsèque, [fussent] susceptibles tout au plus de fournir matière à un chapitre court et en forme de catalogue » . Or, si certains fragments restent isolés, d’autres ont fini par permettre l’identification d’ensembles cohérents . Pourtant les vestiges sont en majorité localisés dans les niveaux enterrés.