Accueil > Les inventaires > Thiers (Puy-de-Dôme) > Publications > Thiers, une exception industrielle

Thiers, une exception industrielle

Collection : Images du patrimoine, 2004. - 64 p. (ISSN 0299-1020 ; 229).
Auteur (s) : Anne Henry
Date de publication : 2004
Photographe (s) : Roger Choplain, Roland Maston
Prix : 5,70 €

Thiers, une exception industrielle

L’histoire industrielle de Thiers est profondément marquée par l’exceptionnelle longévité d’une activité dominante : la coutellerie. Au fil des évolutions qu’elle a connues, cette spécialité a laissé son empreinte dans la ville tout entière. Selon les époques, les métiers et les quartiers, ces témoignages de l’histoire coutelière de Thiers sont plus ou moins perceptibles.

 

Au cœur de la cité médiévale se nichent les anciens ateliers de façonneurs de manches de couteaux, polisseurs de rasoirs ou monteurs de ciseaux. Dans les gorges de la rivière Durolle, manufactures de coutellerie, forges industrielles et rouets d’émouleurs montrent le formidable essor de l’industrie thiernoise au XIXe siècle. Même dans les quartiers les plus récents, la coutellerie est présente, et les usines et ateliers sont intimement liés aux maisons d’habitation.

 

À cet exceptionnel patrimoine bâti s’ajoute la richesse des savoir-faire propres à chaque métier. Observer la transformation des outils de travail et la diversification des spécialités permet de comprendre comment Thiers a su, au fil du temps, conserver sa vocation industrielle et coutelière.