Accueil > Les inventaires > Thiers (Puy-de-Dôme) > Publications > Thiers, suivre la pente

Thiers, suivre la pente

Collection : Cahiers du patrimoine, 2012. - 120p. (ISSN 0762-1671, n° 97).
Auteur (s) : Brigitte Ceroni
Date de publication : 2012
Photographe (s) : Jean-Michel Périn
Cartographe (s) : Guylaine Beauparland-Dupuy
Prix : 20 €

Thiers, suivre la pente

Toute ville implantée sur la pente, à l’évidence, peut être lue à travers le prisme de sa topographie : tracé des voies de communication ou des enceintes médiévales, détails de construction de l’habitat en passant par le traitement des jardins, espaces publics ou monuments. La question sous-jacente à l’aménagement d’un tel site étant, toujours, de choisir entre épouser la pente, tenter de l’adoucir ou s’y opposer. Le lien se fait ainsi entre le relief, naturel ou aménagé, et l’histoire de la ville, l’un et l’autre s’influençant mutuellement.

Cet ouvrage ne présente donc pas Thiers à travers son image récurrente de « capitale de la coutellerie » ou de « cité médiévale » mais, grâce aux observations in situ et aux documents d’archives, fait ressortir les contraintes et les opportunités liées au relief qui ont forgé son individualité.

La mise en parallèle de cet exemple particulier avec d’autres sites régionaux, voire hors de nos frontières, offre l’occasion de dégager quelques traits généraux qui pourraient devenir à brève échéance les atouts des « villes de pente », dans l’optique d’un aménagement durable des territoires.

Mais le rapport à la pente, c’est aussi le regard extérieur porté sur la cité thiernoise et ses paysages par le biais des représentations, gravures ou photographies ; les plus parlantes ont été rassemblées et analysées.

Engagée par le service régional de l’Inventaire du patrimoine culturel en Auvergne, cette étude sur Thiers complète par la même occasion de précédentes recherches du service, en particulier celle sur l’industrie coutelière thiernoise, objet en 2004 d’une publication dans la collection des Images du patrimoine (Thiers, une exception industrielle) et celle consacrée en 2007 aux ateliers de coutellerie de la Montagne thiernoise (Des paysans à l’atelier. Patrimoine coutelier de la montagne thiernoise), publiée dans la collection Parcours du patrimoine.